NOVEMBRE 2018
Le site reprend doucement de l'activité après plusieurs mois de pause

Star Trek Discovery – Episode 13, le bon la brute et le truand

Star Trek Star Trek Discovery

Après plusieurs semaines de révélations, Star Trek Discovery semble avoir épuisé ses coups de théâtre. Ou du moins a suffisamment transformé sa situation initiale pour créer une certaine attention. Mais les scénaristes ne peuvent pas se limiter à les accumuler sans but. Il faut maintenant traiter ces retournements. Et les explorer plus avant qu'un demi-épisode. Jusqu'où ce nouvel épisode 13 nous fera-t-il avancer ?

Synopsis (sans spoiler)

Sa véritable identité révélée, Lorca se lance dans un coup d'état contre l'empereur Georgiou. Michael Burnham se retrouve piégée entre les deux. Alors que l'équipage de l'USS Discovery est confronté à un choix, son plan principal pourrait détruire plusieurs dimensions.

Où va-t-on ? (avec spoilers)

Le capitaine Lorca est donc fini. Apparu dès l'épisode 3 de Star Trek Discovery, le personnage incarné par Jason Isaacs a été l'un des piliers de la série. Souvent borderline, par rapport aux habitudes des séries Star Trek, il n'en illuminait pas moins la série grâce au charisme de son acteur. Jusqu'à la révélation de la semaine dernière sur sa véritable origine. En quelques secondes, le voici qui bascule dans le camp des méchants. Le plus gros de l'épisode se charge donc d'évacuer la menace qu'il représente. Et de le faire d'une manière la plus définitive possible.

Il n'est d'ailleurs pas le seul. Après s'être montré plutôt intriguant lors des deux dernières semaines, Stamets-Miroir est lui aussi victime de coup d'état. Il n'avait pas encore connu de grands développements. Mais il disposait de suffisamment d'atouts pour se positionner comme candidat au poste de méchant final. Comme Lorca. Mais alors qu'il ne reste plus qu'un dernier quart au nombre d'épisodes, il faut élaguer rapidement pour se lancer dans le(s) dernier(s) arc(s) de la saison.

Et tant pis si le départ d'un tel personnage parait trop précipité.

Echanges

Le départ de Lorca peut-il créer un vide ? Pour y pallier, les scénaristes ont effectué quelques remplacements.

Tout d'abord sur le siège du capitaine de l'USS Discovery. Le commandant en second Saru a déjà commencé à assumer cette responsabilité. Avec un discours que n'aurait pas renié le capitaine Kirk. Sachant que beaucoup considèrent le personnage comme celui qui aurait le plus de facilité à se glisser dans une autre série Star Trek. Et l'on se rapproche ainsi du pitch initial de Star Trek Discovery, qui nous présentait Michael Burnham comme le second d'un capitaine alien. Mais ce grade, elle ne l'a pas encore.

Cet épisode a passé le plus  clair de son temps à nous montrer Michael Burnham hésitant entre ses deux capitaines. Ou presque. Sa culpabilité envers la Georgiou de son univers la pousse à s'attacher à son double de l'Univers-Miroir. Au point qu'elle la sauve et l'entraine sur Discovery. Certainement une mauvaise idée, l'autre ayant manifesté des intentions opposées avant ce transfert. Et le personnage n'a jamais caché le mépris que lui inspirait la Fédération des Planètes Unies. Mais les scénaristes se gardent des idées sous le coude.

Enfin, l'USS Discovery a quitté l'Univers-Miroir afin de regagner son univers d'origine. Pour découvrir un décalage de neuf mois durant lesquels les Klingons ont détruit la Fédération... Quoi ? Cela ne fait absolument pas partie du lore de la saga. Sont-ils vraiment dans le bon univers ? Doit-on s'attendre à un voyage dans le temps pour rectifier le décalage ? Auquel cas l'univers parallèle aurait été abandonné pour une situation étrangement similaire...

Dernière ligne droite

Au nombre d'épisodes, on peut déjà entrevoir la fin de cette saison 1 de Star Trek Discovery. Mais absolument pas où elle voudrait nous emmener, même si certains passages restent obligés. Le dernier acte devrait commencer. Et tout d'abord, nous éclairer ce qui s'est passé durant ces neuf mois de décalage.

D'autres articles sur Star Trek, Star Trek Discovery...

Publier un commentaire