NOVEMBRE 2018
Le site reprend doucement de l'activité après plusieurs mois de pause

Synopsis

Vous aimez les super-héros ? Vous aimez Kaamelott ? Dans ce cas, Hero Corp est fait pour vous !   Qu'est-ce qu'Hero Corp ? Hero Corp est une série française créée par Simon Astier et Alban Lenoir. Suite à une grande et terrible guerre qui fit rage jusque dans les années 80, l’agence Hero Corp fut créée afin de regrouper […]

Vous aimez les super-héros ? Vous aimez Kaamelott ? Dans ce cas, Hero Corp est fait pour vous !

 

Qu'est-ce qu'Hero Corp ?

Hero Corp est une série française créée par Simon Astier et Alban Lenoir.

Suite à une grande et terrible guerre qui fit rage jusque dans les années 80, l’agence Hero Corp fut créée afin de regrouper tous les super-héros et pouvoir ainsi maintenir un climat de paix dans le monde et possède, pour ce faire, de nombreux sites secrets éparpillés un peu partout dans le monde.

Toutefois il en existe un un peu spécial en Lozère, servant de couverture à tous les super-héros qui prennent leur retraite, qui ont démissionné, qui ont vu leur identité secrète dévoilée, qui n’ont reçu aucune formation, qui ne veulent pas être des super-héros ou avec des pouvoirs trop faible ou inutile pour être utile. Ils se retrouvent ainsi coupés du monde et peuvent vivre une vie paisible au calme, loin des « civiles » (les personnes sans pouvoir).

Mais tout changeant lorsque The Lord débarque, le plus grand et puissant des super-vilains, celui-là même qui était sensé être mort durant la Grande Guerre et qui en est le premier responsable. Selon une vision d’un super-héros qui est aussi plus grand médium du monde, il faut faire venir John, le neveu de Mari, la cheffe, au village car il est le seul à pouvoir combattre The Lord et tous les sauver. Toutefois ce dernier n’a jamais su qu’il était fils de super-héros et a été élevé en dehors de ce monde.

Mari se fait passer pour morte afin que John puisse venir au village pour accomplir son devoir de super-héros et sauver le monde...
 

Les débuts

Initialement, Hero Corp était un petit regroupement de 13 sketches créés en 2002 par les deux comparses, mettant en scène deux super-héros aux pouvoirs dérisoires, voir un peu loufoque. Les deux comédiens se produisirent durant plusieurs années dans plusieurs villes en France et finirent par attiser la curiosité de Calt Production, qui décida de produire une série télé avec des épisodes de 26 minutes.

Chose plutôt osée pour l’époque (et en France qui plus est) sachant qu’à cette époque, l’univers des Super-héros n’était vraiment pas populaire à l’époque, voir très critiquer et même souvent catalogué d’univers « pour gamin et adultes asociaux » (Coucou « Famille de France ») en France jusqu’à ce qu’Hollywood décide de passer par là avec les films Marvel. C’est ainsi que commença quelques années plus tard, en 2008, le tournage de la toute première saison de Hero Corp.

L’un des « points forts » de la série est sans aucun doute l’humour et bonne ambiance dont seule la famille Astier a le secret ! L’humour n’est pas aussi marquant et poussé que dans Kaamelott, mais est dans la même veine. Les personnages sont tous attachants pour diverses raisons et chaque situation est une occasion à l’humour ou les situations cocasses. Même s’il y a des effets spéciaux (pas top dans la première saison, mais s’améliorant grandement par la suite), la série mise avant tout sur les situations et l’humour plutôt que sur les combats et les effets spéciaux. Ne vous attendez pas à voir des villes de Sokovie s’envoler dans les airs et des missiles nucléaires balancés à travers des portails. 😀

L’autre « point fort » de la série sont les personnages. En effet, tous les personnages, même les secondaires, sont attachants. De plus, ils ont également une bonne progression et évolution. Ces dernières sont différentes suivant les personnages, un personnage va avoir une évolution fulgurante et grande tandis qu’un autre aura beaucoup de mal à évoluer, en passant par un personnage qui évoluera en dent-de-scie, etc. ce qui évite une lassitude lorsque l’on regarde la série.

La série évolue également d’une agréable manière. À aucun moment on n’a le sentiment que cela stagne ou même d’une impression de « ils ont déjà vécu ça ».
 

La série et ses saisons

Le tournage de la première saison débuta ainsi durant l’été 2008, principalement en France en Lozère, seules les dernières scènes ont été tournées à Montréal. Le tournage dura à peine deux mois, la série étant une sorte de « huit clos » se déroulant dans un petit village de quelques dizaines d’habitants.

La première saison sert principalement à mettre en place l’univers, découvrir les personnages principaux, les superhéros, le super-vilain et même les civils (ceux sans pouvoir). Cette saison a un petit côté « amateur » pour ce qui touche les pouvoirs, les combats, effets spéciaux, etc., mais cela fait parti du charme de la série et surtout, cela se justifie scénaristiquement.

L’histoire prend place alors que les super-héros sont à la retraite et n’ont plus utilisé leur pouvoir ni combattu depuis des années, et même plusieurs décennies pour certains d’entre eux. Leurs pouvoirs se sont amoindris, voir certain on complètement disparu et ils ne peuvent pratiquement plus rien faire. On y découvre par exemple Allen, alias Captain Cold, qui à son apogé était capable de geler des fleuves entiers en quelques secondes, n’être à présent capable que de seulement rafraîchir un verre de limonade durant été. 😀

Le tournage de la saison deux commence l’année suivante durant l’été également. Le tournage a lieu dans les Alpes-Maritimes principalement, à Sospel, à quelques kilomètres de Nice, mais aussi à Menton et Monaco. La saison 2 est la suite directe de la première saison, se déroulant quelques semaines après seulement. Tout comme la saison 1, elle se déroule principalement en « huis clos ». Et c’est une fois la saison 2 terminée qu’une très mauvaise nouvelle est donné par la chaîne Comédie! : la série est annulée !

Face à une horde de fans en colère qui demandent des explications, le groupe se contente de sortir l’excuse facile, très commune qui sert de « joker passe-partout » quand ils ne veulent pas donner de vraies raisons : « c’est la faute au piratage ! » (Je sais que vous l’avez vu venir de loin cette excuse. :D). Selon la chaîne Comedie!, la série ne réaliser pas une assez bonne audience et décida de ne pas commander de nouveaux épisodes. La série est ainsi morte... Définitivement morte ? Non, car un petit groupe irréductible de fan résiste encore et toujours au vilain lobby télévisuel !

Les fans de l’époque décident alors de lancer une pétition pour relancer la série et organiser de nombreux événements, chose qui était, à l’époque, totalement inédite en France. En quelques jours, la pétition réunit plusieurs milliers de signatures, dans de nombreuses villes françaises sont organisé des « pinages events » en hommage à la série, un « flash mob » est même organisé à Paris. Cela dura pendant plusieurs semaines et Simon Astier lui-même avoua avoir été très ému par cette immense mobilisation des fans.

Malgré tout, Comédie! Refuse catégoriquement de ressusciter Hero Corp, préférant produire « La chanson du dimanche » (oui oui...). Même si Simon Astier n’en veut pas à la chaîne et souligne le fait qu’ils ont eu le courage de financer une série vraiment atypique, il n’en reste pas moins assez amer au sujet de la manière dont la série a été diffusée et la communication autour.

En effet, la saison 2 n’a profité d’absolument aucune publicité de la part du groupe France 4 (qui possède la chaîne Comédie!) et a été diffusé en plein été, avec des changements d’horaires et de jours de diffusion presque à chaque semaine. Simon Astier lui-même avouera dans une interview qu’il a eu l’impression que cela a été volontairement fait pour que la série se plante. Dans cette même interview, il tenta de rassurer les fans au sujet de la suite de la série (la saison 2 se termine sur un rebondissement majeur) : « sous une forme ou une autre, on ira jusqu’au bout de Hero Corp, on ne lâchera pas les gens ».

En 2011, France 4 décide de programmer deux marathons nocturnes en diffusant les deux saisons dans leur intégralité. Ce fut un succès, la chaîne ayant raflé 14 % de part de marché lors des diffusions. France 4 avoua donc être à présent consciente qu’il y avait une véritable base solide de fan, similaire à celle qu’ils retrouvent sur des séries tels que « Le Visiteur du Futur » ou « Doctor Who ». Mais ensuite, silence radio.

C’est alors que fin 2012, une nouvelle tombe : Hero Corp va avoir une saison 3 ! C’est ainsi qu’en février 2013, le tournage de la saison 3 débute enfin ! La saison changea de format, proposant de très nombreux épisodes de 5 à 10 minutes seulement, mais cela fut un véritable succès. La saison 4 fut ainsi commandée, mais reprit un format standard de 25 minutes et fut, elle aussi, un succès. La saison 5, qui sera très prochainement diffusée (à l'heure où je rédige ces quelques lignes), marquera toutefois la fin de la série. Non pas par manque d’audience ou autre, mais tout simplement parce que l’histoire sera terminée.

Publier un commentaire